Yoshihiro Tatsumi – Une vie dans les marges


La naissance du Gegika !

Yohihiro Tatsumi - Une vie dans les marges Une vie dans les marges est un récit autobiographique qui revient sur la carrière de Yoshihiro Tatsumi et sur la naissance du genre Gegika. L’auteur aura travaillé près de douze ans sur cet ultime chef-d’œuvre édité par les Éditions Cornélius en deux tomes de plus de quatre-cents pages chacun.

En brossant le portrait d’Hiroshi Katsumi, qui n’est autre que l’auteur lui-même, Yoshihiro Tatsumi lève le voile sur sa vie familiale et sur son évolution en tant qu’artiste. De parents qui ont du mal à joindre les deux bouts à ce frère aîné malade et jaloux, en passant par un certain Osamu Tezuka, le lecteur découvre les éléments fondateurs de la carrière de ce mangaka de renom.

Situé à Osaka, au début des années 1950, le récit dresse également le portrait d’un Japon d’après guerre, en pleine reconstruction et se remettant péniblement des conséquences la seconde guerre mondiale sous la tutelle des américains. Cette page d’Histoire est accompagnée d’une véritable révolution du marché du manga, que l’auteur invite à découvrir de l’intérieur. De son admiration pour Osamu Tezuka en passant par le gain de quelques concours de dessin qui permettent à la famille de sortir quelque peu la tête hors de l’eau, le lecteur découvre un genre qui part à la recherche de récits plus longs et plus sérieux et assiste à la naissance du Gegika.

Mais ce qui fait toute la saveur et la force de cette rétrospective est le ton nostalgique qui se dégage de cette œuvre. Le regard de cet homme âgé, soixante ans après les faits, sur l’une des périodes les plus novatrices qu’ont connu le manga et le Japon, est empli de sagesse et de justesse. Allez, viens t’asseoir ici petit, que papy te raconte la révolution qu’a vécu le manga dans un Japon en ruines… tout débute au milieu du siècle dernier, papy n’était qu’un adolescent, son frère était très malade et sa famille n’avait pas un radis. Le papy en question n’est autre que Yoshihiro Tatsumi et le récit de sa vie est passionnant. Un véritable chef-d’œuvre !

Si ce premier tome est d’une grande richesse culturelle et historique, le trait limpide et la mise en scène forcément cinématographique de Yohihiro Tatsumi, rendent l’ensemble extrêmement lisible.

Récompensé par le Grand prix du prix culturel Osamu Tezuka en 2009, par un Will Eisner Award en 2010 et par le Prix regards sur le monde au Festival d’Angoulême en 2012, cette petite perle servira également de base à un film d’animation réalisé par Eric Khoo, dont voici la bande annonce :

Une œuvre incontournable !

Retrouvez cet album dans mon Top Manga de l’année et dans mon Top du Festival d’Angoulême !

bd du mercrediAllez découvrir les autres BDs du mercredi sur le blog de Mango !

Publicités

8 Réponses to “Yoshihiro Tatsumi – Une vie dans les marges”

  1. Me voila encore tenté en passant par ici. ça commence à bien faire !

  2. Bon, ben je ne le manquerai pas alors, j’essayerai, même si je ne connais pas du tout ce mangaka.

  3. une perle ne se refuse jamais.

  4. Je ne connais pas ce monsieur, je ne sais pas si cette autobiographie me séduirait mais au vu de tous les prix récoltés je vais réfléchir ! Ambitieux en tous cas !

  5. Très tentée par ce que tu en dis, plus tous les prix que cette œuvre a reçus, je vais, en la lisant , lire mon premier manga.

  6. Déjà repéré et ton avis ne fait que renforcer l’idée que je me fais de cette série. Bon… Mo’… faut aller en librairie 🙂

  7. […] Yvan : « Indispensable si vous aimez MIZUKI ou si vous avez apprécié Une vie dans les marges. » […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :