Archive for the Robert Kirkman Category

Robert Kirkman et Ryan Ottley – Invincible, Une famille moderne (Tome 21)

Posted in BANDES DESSINÉES, Comics, Contrebande, Delcourt, Robert Kirkman, Séries, [Avec super-héros], [DL 2017], [En cours] with tags on 16 juin 2017 by Yvan

Paternité et action !

Robert Kirkman et Ryan Ottley – Invincible, Une famille moderne (Tome 21)Ce vingt-et-unième volet reprend les épisodes #115 à #120 de la saga et invite le héros principal à relever un nouveau défi : la paternité !

Suite à la trahison du tome précédent, Robot a définitivement pris le contrôle de la Terre. Si Mark Grayson se trouve incapable de pardonner la trahison de son ancien ami et qu’il a du mal à trouver sa place dans ce nouveau monde, il doit cependant faire face à un nouveau challenge : celui de devenir papa ! Ne pouvant pas vivre dans un monde dirigé par les robots, Eve et Mark décident d’aller s’installer sur une autre planète.

Robert Kirkman continue donc de faire de l’excellent boulot au niveau du développement psychologique de son personnage, n’hésitant pas à parsemer son récit d’humour, tout en abordant des sujets sérieux. Le lecteur fait ainsi la connaissance de la copine ultra sexy d’Oliver, tout en suivant avec beaucoup d’émotions la confession de Mark concernant l’agression sexuelle dont il a été victime lors du tome précédent. Robert Kirkman profite également d’un petit passage de son héros au comic book store pour insérer quelques clins-d’œil amusants à l’univers des comics.

La couverture de ce vingt-et-unième volet laisse cependant suggérer que l’auteur nous réserve également une bonne dose d’action et c’est effectivement le cas car, en parallèle aux déboires des nouveaux parents, le lecteur est invité à suivre un combat épique et sanglant entre le Fauve de Combat et Thragg. Au passage, Robert Kirkman nous dévoile également les plans de l’ancien leader Viltrumite pour reprendre le pouvoir. Cela promet donc encore quelques rebondissements intéressants pour la suite.

Visuellement, le style cartoony et particulièrement dynamique de Ryan Ottley continue de faire des merveilles. La seule ombre au tableau semble être cette rumeur comme quoi la saga s’arrêterait définitivement au numéro 150, après un arc de 12 épisodes baptisé « The End of All Things ». Cela nous laisse encore quelques tomes en perspective, mais quand même…

Une série incontournable pour tous les amateurs de super-héros !

Robert Kirkman, Charlie Adlard et Stefano Gaudiano – Walking Dead, Les Chuchoteurs (Tome 27)

Posted in BANDES DESSINÉES, Comics, Contrebande, Delcourt, Robert Kirkman, Séries, [DL 2017], [En cours], [Sans super-héros] with tags , on 12 mai 2017 by Yvan

La guerre est déclarée !

Robert Kirkman, Charlie Adlard et Stefano Gaudiano - Walking Dead, Les Chuchoteurs (Tome 27)Comme le titre laisse suggérer, la menace représentée par les Chuchoteurs prend encore de l’ampleur dans de ce vingt-septième volet reprenant les épisodes US #157 à #162.

Depuis l’introduction de ces étranges individus qui se cachent sous un masque de chairs pour passer inaperçu aux yeux des vrais morts-vivants, il ne faisait aucun doute que la saga allait se diriger vers une confrontation entre la communauté de Rick Grimes et ce groupe qui ne cherche pas à reconstruire l’ancien monde, mais qui souhaite au contraire vivre en harmonie avec les morts-vivants. En utilisant et en se mêlant aux hordes de zombies, les Chuchoteurs insufflent une nouveauté bienvenue à la menace des morts-vivants, obligeant la communauté de Rick à imaginer des nouvelles stratégies de combat afin de venir à bout de ce nouvel ennemi.

Suite au cliff-hanger inattendu du tome précédent, le lecteur était inévitablement très curieux de voir quel rôle Robert Kirkman allait réserver à Negan. Lorsque les premières planches montrent un Negan tout sourire qui se dirige vers la communauté de Rick un cadeau sous le bras, ceux qui s’attendaient à le voir à la tête des Chuchoteurs pour se venger de Rick seront pour le moins surpris. Si la capacité de Robert Kirkman à nous surprendre à travers les actions de ce personnage charismatique s’avère à nouveau grande, le plaisir de retrouver Negan et sa batte de baseball sur le devant de la scène l’est également.

Ce tome est également marqué par de nouvelles menaces qui se profilent à l’horizon, démontrant que Robert Kirkman ne compte pas s’arrêter là, mais nous concocte encore quelques belles intrigues à venir. Il y a d’une part la communauté du Sanctuaire qui refuse de prêter main forte à Rick face aux Chuchoteurs. Mais il ne faudrait pas non plus oublier les actions d’Eugène Porter qui, à force de chipoter avec sa radio, parvient à entrer en contact avec un mystérieux interlocuteur et, connaissant Kirkman, cela ne présage rien de bon.

Visuellement, Charlie Adlard se fait aider par Stefano Gaudiano à l’encrage depuis plusieurs tomes et le duo continue de se montrer particulièrement efficace. Une collaboration fortement saluée car elle permet d’augmenter le rythme de production sans nuire à la qualité de l’ensemble. J’ai uniquement eu un peu plus de mal à identifier les différents personnages lorsque ceux-ci s’affrontaient au milieu des morts-vivants avec leurs visages recouverts d’un masque de chairs… mais difficile d’en vouloir aux dessinateurs car ce problème est inhérent à cette nouvelle technique de combat.

Une valeur fixe dans mon Top comics de l’année !

Ils en parlent également : Bibliocosme

Robert Kirkman et Ryan Ottley – Invincible, Amis et alliés (Tome 20)

Posted in BANDES DESSINÉES, Comics, Contrebande, Delcourt, Robert Kirkman, Séries, [Avec super-héros], [DL 2017], [En cours] with tags on 1 mars 2017 by Yvan

Le viol de Mark !

Robert Kirkman et Ryan Ottley – Invincible, Amis et alliés (Tome 20)Ce vingtième volet reprend les épisodes #109 à #114 de la saga et propose surtout la suite de l’opus précédent, qui se terminait sur un cliff-hanger insoutenable..

Mark Grayson se retrouvait en effet dans une situation pour le moins embarrassante : coincé dans une autre dimension et trahi par un Robot bien décidé à prendre le contrôle de la Terre. Ce tome ne débute d’ailleurs pas sous de meilleurs auspices puisque notre héros se voit immédiatement affublé d’une coupe de cheveux totalement ridicule. Pourtant, ce nouveau look ne l’empêche pas d’avoir du succès auprès des femmes… et même de se faire violer par l’une d’entre elles. Vous aurez donc compris que Robert Kirkman ne ménage pas son personnage, surtout que l’accueil que lui réserve sa femme enceinte lors de son retour est plutôt froid…

Après un excellent tome centré autour de la menace d’Angstrom Levy, l’auteur dévoile donc les mystérieuses intentions de Robot, tout en proposant un tome riche en rebondissements, qui met son personnage principal à mal. Visuellement, le style cartoony et particulièrement dynamique de Ryan Ottley continue de faire des merveilles. La seule ombre au tableau semble être cette rumeur comme quoi la saga s’arrêterait définitivement au numéro 150, après un arc de 12 épisodes baptisé « The End of All Things ». Cela nous laisse encore quelques tomes en perspective, mais quand même…

Ne passez pas à côté d’Invincible si vous aimez les super-héros !

Robert Kirkman, Charlie Adlard et Stefano Gaudiano – Walking Dead, L’Appel aux armes (Tome 26)

Posted in BANDES DESSINÉES, Comics, Contrebande, Delcourt, Robert Kirkman, Séries, [DL 2016], [En cours], [Sans super-héros] with tags , on 21 octobre 2016 by Yvan

Sacré Negan !

Robert Kirkman, Charlie Adlard et Stefano Gaudiano - Walking Dead, L’Appel aux armes (Tome 26)Ce vingt-sixième volet reprenant les épisodes US #151 à #156 met inévitablement la menace des Chuchoteurs en avant. Depuis l’introduction de ces étranges individus qui se cachent sous un masque de chairs pour passer inaperçu aux yeux des vrais morts-vivants, il ne faisait aucun doute que la saga allait se diriger vers une confrontation entre la communauté de Rick Grimes et ce groupe qui ne cherche pas à reconstruire l’ancien monde, mais qui souhaite au contraire vivre en harmonie avec les morts-vivants.

Ce tome est donc marqué par la tension qui règne au sein de la communauté de Rick depuis que les Chuchoteurs ont décapité une douzaine d’habitants de la communauté et planté leurs têtes sur des pics afin de délimiter la frontière avec leur camp. Rick ayant préféré ne pas céder à la violence irréfléchie, tente donc de canaliser les peurs au sein de la communauté d’Alexandria et les prépare à la guerre. S’il est à ce titre intéressant de découvrir le nouveau rôle de Dwight, dorénavant en charge de l’entraînement militaire des habitants, la plus grande menace pour Rick se situe cependant une nouvelle fois au sein de sa propre communauté… surtout qu’un certain Negan y croupit toujours au fond d’une cellule.

Si l’on s’attendait inévitablement à ce que le lion s’échappe un jour de sa cage, Robert Kirkman livre tout de même un tome riche en surprises et en rebondissements. Outre le plaisir de retrouver Negan sur le devant de la scène, il faut surtout souligner la capacité de Robert Kirkman de nous surprendre à travers les actions de ce personnage charismatique… à l’image de ce cliff-hanger totalement inattendu en fin de tome. Il ne faudrait pas non plus oublier les actions d’Eugène Porter qui, à force de chipoter avec sa radio, parvient à entrer en contact avec un mystérieux interlocuteur et, connaissant Kirkman, cela voudrait dire qu’une nouvelle menace se profile à l’horizon.

En fait, le seul petit bémol de ce tome découle du fait que l’auteur s’est amusé à multiplier/diviser les communautés. Les nombreux personnages et les discussions parfois moins intéressantes concernant l’organisation des différents endroits m’incitent en effet parfois à décrocher. Heureusement, ces passages n’étaient pas très nombreux lors de cet excellent tome, que vous pouvez d’ailleurs retrouver dans mon Top comics de l’année.

Visuellement, Charlie Adlard se fait aider par Stefano Gaudiano à l’encrage depuis plusieurs tomes et le duo continue de gagner en efficacité. Une collaboration fortement saluée car elle permet d’augmenter le rythme de production sans nuire à la qualité de l’ensemble.

Ils en parlent également : Dionysos, Yaneck

 

Robert Kirkman et Ryan Ottley – Invincible, Etat de siège (Tome 19)

Posted in BANDES DESSINÉES, Comics, Contrebande, Delcourt, Robert Kirkman, Séries, [Avec super-héros], [DL 2016], [En cours] with tags on 28 septembre 2016 by Yvan

Le retour d’Angstrom Levy !

Robert Kirkman et Ryan Ottley – Invincible, Etat de siège (Tome 19)Après un dix-huitième volet particulièrement explosif, qui reprenait le centième épisode de la série, cet album qui contient les épisodes #103 à #108 de la saga US revient vers une sorte de statu quo.

Mark Grayson a en effet retrouvé ses pouvoirs et la menace des Viltrumites semble définitivement écartée suite à la prise de pouvoir de Nolan et ses désirs de paix. Malgré la grossesse d’une Eve qui doit dorénavant s’abstenir d’utiliser ses pouvoirs, tout semble donc revenir vers la normale. Sauf que le fait qu’Invincible soit vivant et considéré comme le héros qui a sauvé la Terre de Dinosaurus ne plaît pas forcément à tout le monde… et surtout pas à un Angstrom Levy bien décidé à se venger !

Bref, après un tome où Robert Kirkman a peut-être voulu en faire un peu trop, nuisant ainsi par moments à la crédibilité de certains personnages, il revient ici en force avec un excellent tome centré autour de la menace d’Angstrom Levy, sans oublier de développer quelques intrigues parallèles intéressantes, notamment concernant le sort réservé à l’ancien régent Thragg ou à propos des mystérieuses intentions de Robot…

Visuellement, le style cartoony et particulièrement dynamique de Ryan Ottley continue de faire des merveilles. La seule ombre au tableau semble être cette rumeur comme quoi la saga s’arrêterait définitivement au numéro 150, après un arc de 12 épisodes baptisé « The End of All Things ». Cela nous laisse encore quelques tomes en perspective, mais quand même…

Bref, encore un excellent tome !

Robert Kirkman et Ryan Ottley – Invincible, Hécatombe (Tome 18)

Posted in BANDES DESSINÉES, Comics, Contrebande, Delcourt, Robert Kirkman, Séries, [Avec super-héros], [DL 2016], [En cours] with tags on 20 juin 2016 by Yvan

Déjà le centième épisode !

Robert Kirkman et Ryan Ottley – Invincible, Hécatombe (Tome 18)Ce tome qui reprend les épisodes #97 à #102 de la saga US était particulièrement attendu puisqu’il reprend le centième épisode de la série.

Après un tome où Mark Grayson se retrouvait au chômage technique suite à la perte de ses pouvoirs, celui-ci débute de nouveau en compagnie de Pare-Balles, son remplaçant. Si les problèmes d’ordre privé que rencontre son substitut, n’avaient pas vraiment réussi à m’emballer lors du volet précédent, c’est déjà beaucoup plus intéressant lors de cet album. Les aveux qu’il doit faire à ses parents sont en effet pour le moins surprenants…

Malgré ce regain d’intérêt vis-à-vis des déboires de Pare-Balles, on est quand même heureux de constater que Mark retrouve finalement toutes ses capacités, ainsi qu’un quotidien toujours aussi turbulent. Il y a d’une part Dinosaurus qui pète de nouveau les plombs en voulant sauver la planète, plaçant ainsi Invincible dans une situation assez délicate. Ajoutez à cela la révélation de sa copine et l’évolution surprenante de la relation entre son père et les Viltrumites et vous obtenez de nouveau un tome qui part dans tous les sens.

Et l’épisode #100 me direz-vous ? Et bien, il suffit d’aller jeter un œil sur la première planche de cet épisode pour constater que Robert Kirkman fait très fort. Bon, certes, on sent que Kirkman a uniquement ajouté ce passage pour avoir un impact visuel choc en début de centième épisode, mais cela fonctionne. L’auteur a d’ailleurs parfois tendance à multiplier les rebondissements sans trop se soucier de la crédibilité de certains passages, comme par exemple la relation entre Invincible et Dinosaurus, qui me semble parfois un peu inconsistante. Mais bon, c’est fun, ça avance et on ne s’ennuie pas un seul instant. La petite touche d’humour de l’auteur lors du passage à la Comic Con prouve d’ailleurs qu’il s’amuse en écrivant cette saga.

Visuellement, le style cartoony et particulièrement dynamique de Ryan Ottley continue de faire des merveilles, avec quelques scènes choc à nouveau bien sanglantes.

Probablement pas le meilleur tome, mais une saga qui demeure incontournable !

Robert Kirkman, Charlie Adlard et Stefano Gaudiano – Walking Dead, Sang pour sang (Tome 25)

Posted in BANDES DESSINÉES, Comics, Contrebande, Delcourt, Robert Kirkman, Séries, [DL 2016], [En cours], [Sans super-héros] with tags , on 29 avril 2016 by Yvan

Comment répondre aux Chuchoteurs ?

Kirkman, Charlie Adlard et Stefano Gaudiano - Walking Dead, Sang pour sang (Tome 25)Arrgggg, quel supplice de voir la parution de ce vingt-cinquième volet reprenant les épisodes US #145 à #150 retardé de plusieurs semaines après le cliff-hanger insoutenable du tome précédent !

La dernière planche du vingt-quatrième album montrait en effet une douzaine d’habitants de la communauté de Rick décapités par les Chuchoteurs, leurs têtes plantées sur des pics afin de délimiter la frontière avec leur camp. Très logiquement, cette suite se concentre sur la réaction de Rick et des autres membres de la communauté face à l’acte barbare commis par ces étranges individus qui se cachent sous un masque de chairs pour passer inaperçu aux yeux des vrais morts-vivants.

Alors que la plupart des habitants réclament une vengeance sanglante, Rick prône pour une fois la réflexion et demande aux autres de ne pas céder à la violence irréfléchie. Il n’a en effet pas envie de mettre en péril tout ce qu’ils ont construit pour aller combattre ce groupe qui ne cherche pas à reconstruire l’ancien monde, mais qui souhaite vivre en harmonie avec les morts-vivants dans ce nouveau monde et qui semble même avoir une horde sous son emprise.

Ce tome est donc marqué par la tension qui règne au sein de la communauté de Rick. Tout au long du récit, le lecteur sent que la situation peut dégénérer à tout moment. La plus grande menace pour Rick se situe d’ailleurs une nouvelle fois au sein de sa propre communauté et la réflexion tenue par les auteurs concernant la réaction adéquate face à un tel acte de barbarie est particulièrement intéressante. Ce tome de transition n’est donc pas porté par l’action, mais se focalise sur les personnages. Des doutes de Rick aux larmes d’Alpha, Robert Kirkman soigne une nouvelle fois la psychologie des différents protagonistes au sein d’un album plus bavard, mais pas forcément moins intéressant.

Visuellement, Charlie Adlard se fait aider par Stefano Gaudiano à l’encrage depuis quelques tomes et le duo continue de gagner en efficacité. Une collaboration fortement saluée car elle permet d’augmenter le rythme de production sans nuire à la qualité de l’ensemble.

Allez, vite le suivant !

Ils en parlent également : Yaneck