Archive for the Humanoïdes Associés Category

Christophe Bec et Milan Jovanovic – Carthago, Le monstre de Djibouti (Tome 3)

Posted in BANDES DESSINÉES, Christophe Bec, Franco-Belge, Humanoïdes Associés, Séries, [DL 2013], [En cours], [Grand public] with tags on 15 juillet 2013 by Yvan

Suite de ce thriller fantastique tentaculaire et passionnant !

Christophe Bec et Milan Jovanovic - Carthago, Le monstre de Djibouti (Tome 3)Il aura donc fallu attendre quatre ans avant de pouvoir retrouver la faune aquatique sous-marine préhistorique imaginée par Christophe Bec et ce fameux Mégalodon qui relègue à nouveau le requin du film «Les dents de la mer» à un rôle de figurant dès la couverture de ce troisième volet.

Christophe Bec (« Prométhée », « Le temps des Loups », « Bunker », « Pandémonium », « Sanctuaire ») propose donc la suite de ce thriller fantastique passionnant, qu’il s’amuse à nouveau à découper sous forme de puzzle de quelques pages, tout en jouant sur la chronologie du récit. Cette approche tentaculaire lui permet de construire son histoire de manière prenante et bien dosée, tout en levant progressivement le voile sur les nombreux mystères qu’il parsème au fil de son récit. De l’histoire du riche collectionneur misanthrope, surnommé le « centenaire des Carpates », à cette fillette qui semble aussi à l’aise que les auteurs en milieu marin, en passant par des sites immergés au fond de l’océan, l’auteur développe suffisamment des pistes pour garder le lecteur scotché au récit.

Les déboires des Humanoïdes Associés ayant incité Eric Henninot à partir à la recherche d’autres aventures, c’est désormais le serbe Milan Jovanovic qui se charge de la mise en images de cette saga. Si le changement de dessinateur est assez regrettable, cette série prévue en huit tomes ne prend pas l’eau pour autant au niveau de graphisme.

Vivement la suite !!!

Publicités

Pierre Wazem & Frederik Peeters – Koma, Intégrale

Posted in BANDES DESSINÉES, Franco-Belge, Humanoïdes Associés, Intégrales, Séries, [Avancé], [DL 2010], [Terminées] with tags , on 9 janvier 2012 by Yvan

Un conte sombre et poétique !

Pierre Wazem & Frederik Peeters - Koma, IntégraleC’est sur le site des Humanoïdes Associés que j’ai goûté pour la première fois à cette saga qui me faisait de l’œil depuis tellement longtemps. Ils ont en effet eu la bonne idée de proposer une partie de leur catalogue gratuitement en ligne pendant les fêtes de fin d’année et, même si je ne suis pas trop fan de lectures en ligne, j’ai finalement succombé à la tentation de lire gratuitement le premier tome de cette série. C’est encore totalement sous le charme de ce premier volet que je me suis jeté sur les cinq autres tomes.

Je pensais initialement me procurer l’intégrale de la série, mais en découvrant que l’éditeur avait opté pour une édition en noir et blanc, j’ai préféré m’acheter les six tomes en couleurs. Attention, le dessin de Frederik Peeters n’a nullement besoin de colorisation pour être splendide, au contraire, mais je trouvais tout de même que la colorisation permettait de mieux accentuer les passages entre les différents univers proposés dans cette histoire (la surface industrialisée, le sous-sol peuplé de monstres, l’hôtel, etc…). Bref, j’ai lu les six tomes d’un coup, comme si j’avais lu l’intégrale, mais je l’ai fait en compagnie de ces belles couleurs qui accompagnent parfaitement cette histoire simple, poétique, sombre et efficace, qui séduit dès les premières pages.

Le contraste entre l’univers particulièrement sombre, à la frontière entre le rêve et la réalité, et cette petite héroïne attachante au possible fonctionne à merveille. Tout au long des six tomes de cette saga Pierre Wazem et Frederik Peeters invitent à suivre les aventures incroyables de cette petite ramoneuse aux grands yeux ronds. L’histoire se déroule en effet au sein d’une ville fortement industrialisée, dont les sous-sols sont parsemés d’étranges créatures. Si cet univers n’a rien de réjouissant, le métier de la petite et sa maladie complètent l’atmosphère triste, mais néanmoins poétique. Passant ses journées à ramoner les conduits les plus étroits des nombreuses cheminées de sa ville, Addidas (tel est son nom) est également la proie de crises inexplicables, qui la plongent à chaque fois dans un bref coma. La situation préoccupante de cette petite et la relation très mature qu’elle entretient avec son père contribuent à la rendre encore plus attachante.

Si le récit débute sous des allures d’un conte pour enfants, le ton de l’histoire se durci au fil des pages, tout en parvenant à garder une certaine légèreté, ainsi qu’un côté poétique. Si l’intrigue multiplie les rebondissements, les rencontres et les surprises, il y a malheureusement une scène de torture assez poussée qui dénote totalement avec l’esprit du reste de cette saga onirique pleine de tendresse.

Cette bande dessinée en grande partie muette se lit certes assez vite, mais chaque silence et chaque non-dit s’avère riche en sentiments et les quelques dialogues sont d’une grande justesse et viennent merveilleusement peaufiner la psychologie des différents protagonistes. Tout au long de la lecture, les textes et les dessins se complètent d’ailleurs à merveille. Si le lecteur a parfois l’impression de se perdre dans cet univers onirique métaphorique, ne sachant plus très bien situer la frontière entre le réel et le rêve, il finit néanmoins par saisir le sens de ce scénario original. Il peut alors relire l’ensemble et savourer une nouvelle fois ce récit qui invite à réfléchir sur des thèmes importants tels que la mort, l’industrialisation, la création et le sens de la vie, pour finalement constater que, quoi qu’il arrive, l’homme retombe toujours dans ses travers, croquant à chaque fois la pomme, en avalant le ver qu’elle contient…

Une lecture indispensable !

Pierre Wazem et Frederik Peeters - KomaLisez également l’avis à plusieurs mains sur K.BD !

Pierre Wazem & Frederik Peeters – Koma

Posted in BANDES DESSINÉES, Franco-Belge, Humanoïdes Associés, Séries, [Avancé], [DL 2000 à 2005], [Terminées] with tags on 26 décembre 2011 by Yvan

Un conte sombre et poétique !

Pierre Wazem & Frederik Peeters - KomaQuelle bonne idée de la part des Humanoïdes Associés de proposer une partie de leur catalogue gratuitement en ligne le jour de Noël. Je ne suis pas trop fan de lectures en ligne, mais j’ai finalement succombé à la tentation de lire gratuitement le premier tome de cette saga qui me faisait de l’œil depuis tellement longtemps.

Avec Koma, Pierre Wazem et Frederik Peeters invitent à suivre le récit d’une petite fille particulièrement attachante. Si cette héroïne aux grands yeux ronds est craquante au possible, l’univers dans lequel elle évolue est particulièrement sombre et le contraste entre les deux fonctionne à merveille.

L’histoire se déroule en effet au sein d’une ville fortement industrialisée, dont les sous-sols sont parsemés d’étranges créatures. Si cet univers n’a rien de réjouissant, le métier de la petite et sa maladie complètent l’atmosphère triste, mais néanmoins poétique. Passant ses journées à ramoner les conduits les plus étroits des nombreuses cheminées de sa ville, Addidas (tel est son nom) est également la proie de crises inexplicables de plus en plus fréquentes, qui la plongent à chaque fois dans un bref coma. La situation préoccupante de cette petite et la relation très mature qu’elle entretient avec son père contribuent à la rendre encore plus attachante.

Cette bande dessinée en grande partie muette se lit certes assez vite, mais chaque silence et chaque non-dit s’avère riche en sentiments et les quelques dialogues sont d’une grande justesse et viennent merveilleusement peaufiner la psychologie des différents protagonistes. Visuellement, les cadrages, les dessins et les couleurs se placent au diapason de cette histoire simple, poétique, sombre et efficace, dont on veut directement connaître le fin mot.

Il ne me reste donc plus qu’à me procurer l’intégrale reprenant les six tomes de cette saga !

Grégory Mardon – Vagues à l’âme

Posted in BANDES DESSINÉES, BD du mercredi, DIVERS, Festival BD Angoulême, Franco-Belge, Humanoïdes Associés, One-shots, [Accessible], [Angoulême 2012], [DL 2000 à 2005] with tags on 21 décembre 2011 by Yvan

Découvrez la vie de Dodo !

Grégory Mardon - Vagues à l'âme« Vagues à l’âme » est le premier récit de la collection Tohu-Bohu que je lis et je dois avouer que cette première lecture m’a beaucoup plu.

Grégory Mardon invite à suivre l’histoire de son grand-père, un garçon-boucher qui, à seize ans, décide de s’engager dans la marine et de partir à la découverte du monde. Au fil des escales et des sanctions disciplinaires, on fait plus ample connaissance avec Adolphe Hérault, alias Dodo. Au fil des pages, on s’attache à ce personnage qui en profite pour nous confier sa vision de la seconde guerre mondiale et qui finira par rencontrer Carmen, avant de retourner dans le bassin minier du nord de la France.

Servi sous forme de long flash-back, la vie de Dodo n’a certes rien d’extraordinaire, mais elle déborde d’humanité. C’est avec beaucoup de simplicité que l’auteur nous conte ce récit parfumé d’aventure et exotisme et partage cette tendresse qu’il éprouve envers cet être qu’il parvient à rendre très attachant. Le graphisme et les scènes muettes proposés par l’auteur accentuent encore le sentiment de nostalgie qui nous accompagne tout au long de la lecture.

Pour son premier album, Grégory Mardon livre un one-shot remarquable et très attachant !

Ils en parlent également : David

bd du mercrediAllez découvrir les autres BDs du mercredi sur le blog de Mango !

David Muñoz & Tirso Cons – Le Manoir des murmures T3

Posted in BANDES DESSINÉES, Franco-Belge, Humanoïdes Associés, Trilogies, [DL 2011], [Grand public] with tags on 22 septembre 2011 by Yvan

Conclusion explosive et convaincante !

David Muñoz & Tirso Cons - Le Manoir des murmures T3Après trois longues années d’attente, David Muñoz et Tirso Cons livrent donc enfin la conclusion de cette trilogie fantastique.

Une comparaison rapide entre la couverture de ce troisième volet et celle du tome d’introduction, permet d’ailleurs de remarquer que la petite Sarah a bien changé au fil des tomes. Outre les changements au niveau de sa personnalité et de son physique, la jeune héroïne de cette saga a également du faire un choix cornélien entre le camp des hommes de Simon et celui des monstres de Demian. Au fil des informations distillées par l’auteur, la ligne entre le bien et le mal s’estompe d’ailleurs assez vite et même le lecteur commence à hésiter entre les motivations des uns et des autres. David Muñoz ne revient pas seulement sur l’origine de cette lutte sans merci qui dure depuis des siècles, mais dévoile également les raisons et les secrets de chacun. La conclusion de cette intrigue imprégnée d’étrange et de fantastique, bercée par des conflits par-delà les siècles et centrée autour de transformation d’humains en lycanthropes, s’avère donc riche en révélations, trahisons et rebondissements.

Mais ce qui caractérise surtout ce troisième tome est le rôle plus important qu’y joue l’action. Le huis-clos mystérieux qui caractérisait encore le début de cette saga fait maintenant place à une série de combats dynamiques entre les deux clans. Alors que la destinée des jeunes orphelins se précise, le manoir des murmures qui les abritait, ressemble de plus en plus à l’Institut du Professeur Xavier. Ce final explosif au parfum de comics est d’ailleurs parfaitement mis en images par Tirso Cons. Le style dynamique et vif du dessinateur espagnol et sa maîtrise du découpage siéent parfaitement à ce final bercé par l’action. Le bestiaire impressionnant proposé par l’auteur ne fait qu’augmenter l’attrait visuel de cette conclusion très réussie, qui apporte toutes les réponses nécessaires, tout en laissant la porte entrouverte à un éventuel deuxième cycle.

Un triptyque fortement conseillé !

Jerry Frissen – Lucha Libre, Intégrale T1

Posted in BANDES DESSINÉES, Franco-Belge, Humanoïdes Associés, Intégrales, [Accessible], [DL 2011] with tags , on 28 juillet 2011 by Yvan

Le catch mexicain à toutes les sauces !

Jerry Frissen - Lucha Libre, Intégrale T1Cette intégrale reprend sous format cartonné les six premiers numéros de la série « Lucha Libre ». Initialement publiée sous forme de magazine, cette saga imaginée par Jerry Frissen et dessinée par Bill, Gobi, Fabien M., Hervé Tanquerelle, Nikola Witko, Christophe Gaultier et Romuald Reutimann contient plusieurs séries, toutes centrées sur la Lucha Libre, sport folklorique mexicain pratiqué par des lutteurs masqués.

Il y a tout d’abord la série « Les Luchadores Five », emmenée par les cinq célèbres justiciers masqués de East L.A. : Dr. Pantera, Diablo Loco, Red Demon, King Karateca et El Gladiator. Sorte de parodie des comics de super-héros, cette série invite à suivre cinq losers au sein d’aventures complètement débiles mettant en scène des loups-garous, une sorte de Godzilla et même les frères Bogdanov. On a donc droit à du n’importe quoi, parsemé d’humour et emmené par des personnages attachants.

Il y a ensuite la série « Téquila », dont le héros, une sorte de Hulk (masqué bien évidemment), se retrouve accusé d’un crime qu’il n’a pas commis. Ce personnage dont on découvre l’enfance au fil des pages s’avère très attachant malgré une éloquence et une capacité intellectuelle assez limitées.

Il y a finalement la série « Les Tikitis » qui met en scène des luchadores retraités qui mènent la belle vie sur une île paradisiaque jusqu’au jour où des filles du village se font enlever.

Ces trois séries principales sont complétés par les frasques du jeune Mélindez (dans la saga « Luchadoritos ») et du « professeur Furia », qui proposent tous les deux des gags en une page. Si j’ai accroché aux trois séries principales, je ne suis par contre pas trop fan de ces histoires courtes mettant en scène un jeune garçon qui combat un épouvantail en rêvant de devenir un jour une star de la lutte mexicaine ou ce professeur cherchant constamment à arnaquer ses élèves.

Et afin d’entretenir l’esprit de la Lucha Libre tout au long de l’album, le lecteur retrouve également de nombreux textes explicatifs concernant cette discipline, ainsi que des fiches de personnages assez amusantes.

Bref, une lecture assez plaisante, même si, dans le genre, je vous conseille plutôt de lire l’excellente série « Mutafukaz« .

Sylviane Corgiat & Laura Zuccheri – Les épées de verre T2

Posted in BANDES DESSINÉES, Franco-Belge, Humanoïdes Associés, Séries, [DL 2011], [En cours], [Grand public] with tags on 19 avril 2011 by Yvan

Une saga 100% féminine !

Sylviane Corgiat & Laura Zuccheri - Les épées de verre T2Dans un monde où le soleil s’éteint lentement, Yama et Miklos tentent de rassembler les quatre épées de verre qui devraient mettre fin au dérèglement climatique. Devenue une guerrière redoutable suite à l’apprentissage de l’art du combat que lui a délivré Miklos, Yama se sent fin prête à affronter Orland, le mercenaire à l’origine de la destruction de son village. Pour ce faire, la jeune femme et ses compagnons se rendent à la mégapole de Karelane, où Orland est devenu chef de la milice. Coincés dans les faubourg marécageux de la cité, au milieu d’une population de misérables venus chercher refuge aux abords de la ville, ils tentent de pénétrer à l’intérieur de la forteresse.

Avec Ilango, le duo 100% féminin, composé de Sylviane Corgiat (Lune d’ombre et Elias le maudit) au scénario et de Laura Zuccheri au dessin, poursuit cette saga qui puise dans les classiques du genre héroïc-fantasy. Les éléments qui composent la quête vengeresse de cette jeune héroïne, seule à pouvoir sauver le monde de l’apocalypse, sont certes assez convenus, mais les péripéties de cette fille au caractère bien trempé sont intéressantes à suivre et le contexte pré-apocalyptique du récit est parfaitement exploité.

Alors que des flashbacks réguliers pimentaient encore le tome précédent, ce deuxième volet se veut plus linéaire et prend tout son temps pour faire découvrir la ville de Keralane et lier les destins de Yama et Ilango. Proposant un monde toujours aussi cohérent, une intrigue tout à fait maîtrisée, des personnages très attachants et un bestiaire animalier digne des Mondes d’Aldébaran de Léo, le récit demeure captivant et est à nouveau pourvu d’une dernière vignette surprenante, qui offre des possibilités de développement intéressantes à l’intrigue.

Au niveau du graphisme, le travail de Laura Zuccheri demeure remarquable, surtout qu’elle signe ici sa première saga. Ce séjour dans la cité de Keralane permet également à l’artiste italienne de proposer des architectures fourmillantes de détails et de superbes vues de ce décor plus urbain, entouré de terres régulièrement inondées.

Bref, un traitement graphique somptueux et un scénario qui s’accompagne certes d’un sentiment de déjà-vu, mais qui séduit néanmoins de la première à la dernière page.

Venez discuter de cet album sur le forum de BDGest !

WOMEN BD