Archive for the Naoki Urusawa Category

Naoki Urasawa – Happy Tome 15, Be Happy !!

Posted in BANDES DESSINÉES, Manga / Manhwa, Naoki Urusawa, Panini, Séries, [DL 2013], [Terminées] with tags , , on 7 juin 2013 by Yvan

La conclusion d’une excellente saga !

Naoki Urasawa - Happy Tome 15, Be Happy !!Rien de tel que la lecture de la conclusion de cette saga sportive en quinze tomes en suivant les matchs à Roland Garros.

Pour cet ultime tome, Naoki Urasawa recentre son intrigue autour de la petite balle jaune et de son héroïne au courage et à la naïveté inégalables. Il y a donc à nouveau du sport au programme, avec une héroïne plus concentrée que jamais, au moment où elle doit affronter la première joueuse mondiale en finale de Wimbledon.

Le dernier volet de cette saga tennistique se poursuit donc sur les courts du tournoi londonien, célèbre pour son gazon et ses fraises à la crème, mais le mangaka n’oublie pas de dénouer toutes ses intrigues parallèles au passage. Le lecteur a d’ailleurs droit à un véritable défilé de tous les personnages rencontrés au fil de cette saga. De la quête de Thunder Ushiyama au sort du chef yakuza Wanibuchi, en passant par la fin de carrière de la reine du tennis mondial Sabrina Nikolic, Urasawa ne laisse personne sur la touche.

En délaissant régulièrement l’affrontement entre son héroïne et la première joueuse mondiale au profit de la mission de sauvetage menée par Sakurada, l’auteur conclue également une à une les petites intrigues parallèles qu’il a parsemé au fil de cette saga. De la carrière tennistique de Keichiro Ohtori au vol de l’argent de Sakurada, en passant par le sort le sort des enfants retenus en otage par le clan Yuri, les sentiments de la mère Ohtori et les retrouvailles émouvantes entre Thunder Ushiyama et Alan Carrington, Urasawa ne laisse rien au hasard et livre des adieux émouvants à des personnages auxquels il était impossible de ne pas s’attacher.

De plus, au niveau tennistique, en rythmant cet ultime volet par les échanges improbables entre Miyuki Umino et Sabrina Nikolic, Naoki Urasawa parvient à insuffler un véritable suspense à ce récit en apparence très léger. Faisant rebondir son intrigue plus vite qu’une balle de tennis, il exploite parfaitement les sentiments et les faiblesses de ses personnages, dont le fameux genou gauche de Miyuki Umino… tiendra… tiendra pas… sacré Urasawa !

Une série qui m’aura rendu particulièrement « Happy » et qui va donc me manquer…

Publicités

Naoki Urasawa – Happy Tome 14, Match point !!

Posted in BANDES DESSINÉES, Manga / Manhwa, Naoki Urusawa, Panini, Séries, [DL 2013], [Terminées] with tags , , on 15 avril 2013 by Yvan

Vers la finale de Wimbledon !

Naoki Urasawa - Happy Tome 14, Match point !!L’avant-dernier volet de cette saga tennistique se poursuit sur les courts du tournoi de Wimbledon, célèbre pour son gazon et ses fraises à la crème. La reine du tennis ayant annoncé sa retraite à la fin du tournoi londonien, il ne reste donc que peu de temps à l’incorrigible Thunder Ushiyama pour atteindre son objectif et à Miyuki pour éponger les dettes de son frère.

À l’approche de la conclusion de cette série, le tennis reprend à nouveau une place prépondérante. Depuis le tome précédent Naoki Urasawa recentre en effet son intrigue autour de la petite balle jaune et de son héroïne au courage et à la naïveté inégalables. Il y a donc à nouveau du sport au programme, avec tout d’abord la rencontre entre Miyuki Umino et Wendy Palmer, à qui elle avait encore infligé une lourde défaite à l’US Open. Naoki Urasawa profite évidemment de cet affrontement pour nous concocter des retrouvailles amusantes entre Thunder Ushiyama et Alan Carrington. L’auteur poursuit sur sa lancé et nous offre un deuxième match palpitant en proposant la demi-finale de Choko Ryugasaki. L’auteur en profite pour régler les comptes de cette petite peste et montre au passage le véritable visage de la championne japonaise aux médias.

Si l’évolution des rencontres et du score paraît souvent improbable, l’intérêt de ces matchs de tennis se situe évidemment ailleurs. Naoki Urasawa s’amuse en effet avec la psychologie des joueuses, proposant ainsi des affrontements riches en émotions. Le célèbre mangaka n’oublie évidemment pas non plus de s’amuser avec ses personnages secondaires et délaisse par moments son héroïne pour se concentrer sur les petites intrigues parallèles qu’il a parsemé au fil de cette saga.

Vivement le dernier tome de cette saga bien agréable à lire et que j’apprécie particulièrement.

Naoki Urasawa – Master Keaton

Posted in BANDES DESSINÉES, Kana, Manga / Manhwa, Naoki Urusawa, Séries, [DL 2013], [En cours] with tags on 21 mars 2013 by Yvan

Les débuts d’Urasawa !

Naoki Urasawa - Master KeatonInitialement publiée dans « Big Comic Original » entre 1988 et 1994 sur 18 volumes, cette œuvre de jeunesse de Naoki Urasawa sera donc éditée en français dans une édition « deluxe » de 12 tomes, à raison d’un tome tous les deux mois. Si Master Keaton est l’une des premières séries du célèbre mangaka, il est à noter que la série connaît actuellement une suite au Japon, intitulée Master Keaton Remaster.

Master Keaton raconte l’histoire de Taichi Hiraga Keaton, un archéologue diplômé d’Oxford qui travaille également en tant que courtier pour la Lloyd’s, une compagnie d’assurances britannique. Ancien instructeur de la S.A.S., spécialisé dans les techniques de survie, il parcourt le monde afin d’effectuer des missions aussi dangereuses que diverses.

Ces enquêtes ne s’étalent pas sur plus de trois chapitres et sont particulièrement variées. Alternant les genres et les décors, cette saga passe donc du polar à l’aventure, tout en faisant le tour du globe. Au fil des missions, le lecteur découvre toute l’étendue des talents du héros, dont un sens de la débrouille hors du commun, ainsi qu’un esprit de déduction assez impressionnant. Tout en donnant de l’épaisseur à son héros, Naoki Urasawa met également de multiples personnages secondaires particulièrement attachants en scène. Au fil des chapitres, il lève également progressivement le voile sur la vie privée du personnage, notamment ses relations difficiles avec sa fille et avec son père.

Visuellement, on reconnaît déjà le trait typique des personnages d’Urasawa, ainsi qu’un dessin dynamique et soigné. Au niveau de la narration, c’est très divertissant et fluide, même si l’on est encore loin de cette narration captivante multipliant les cliff-hangers, qui a fait le succès des séries phares de l’auteur.

Retrouvez ce manga dans mon Top de l’année !

Naoki Urasawa – Happy Tome 13, Never give up!!

Posted in BANDES DESSINÉES, Manga / Manhwa, Naoki Urusawa, Panini, Séries, [DL 2012], [Terminées] with tags , , on 21 janvier 2013 by Yvan

Les fraises à la crème de Wimbledon !

Naoki Urasawa - Happy Tome 13, Never give up!!Et voilà, je reviens vous ennuyer avec le treizième volet de cette saga tennistique qui devrait en compter quinze.

À l’approche de la conclusion de cette série, le tennis reprend à nouveau une place prépondérante. Dès le début de ce tome, Naoki Urasawa recentre son intrigue autour de la petite balle jaune et de son héroïne au courage et à la naïveté inégalables. Il y a donc à nouveau du sport au programme, avec tout d’abord Sabrina Nikolic qui éprouve beaucoup de mal à se débarrasser de Choko Ryugasaki à Roland-Garros, après une victoire pourtant aisée face à Miyuki Umino lors du premier tour. Si la première joueuse mondiale s’en sort de justesse, elle ne semble donc plus vraiment indétrônable à l’approche de Wimbledon.

En ouvrant les portes du tournoi londonien, célèbre pour son gazon et ses fraises à la crème, Naoki Urasawa se rapproche donc de la conclusion de sa saga. La reine du tennis ayant annoncé sa retraite à la fin de Wimbledon, il ne reste donc que peu de temps à l’incorrigible Thunder Ushiyama pour atteindre son objectif et à Miyuki pour éponger les dettes de son frère.

Le célèbre mangaka n’oublie évidemment pas de s’amuser avec ses personnages secondaires et délaisse par moments son héroïne pour se concentrer sur les petites intrigues parallèles qu’il a parsemé au fil de cette saga. Des déboires de Sakurada et de son terrible chef yakuza Wanibuchi aux revers amoureux de Choko Ryugasaki, en passant par les risques que prennent Thunder Ushiyama et la mère Ohtori avec leur championne, Urasawa parvient à insuffler un véritable suspense à ce récit en apparence très léger.

J’adore !

Naoki Urasawa – Happy Tome 12, Go Ahead !!

Posted in BANDES DESSINÉES, Manga / Manhwa, Naoki Urusawa, Panini, Séries, [DL 2012], [En cours] with tags , , on 1 octobre 2012 by Yvan

Danger de mort pour Sakurada !

Naoki Urasawa - Happy Tome 12, Go Ahead !!Parfois je me demande ce qui me fait aimer cette saga, car les rencontres de tennis manquent totalement de réalisme et l’héroïne, trop « shojo » sur les bords, ne devrait pas me plaire. Pourtant, je saute sur chaque tome qui sort et ne peux m’empêcher de le dévorer immédiatement. La faute à qui ? Bien, en premier lieu à Naoki Urasawa himself, qui est un narrateur hors pair, qui propose une histoire découpée en cliffhangers dont il a le secret, et en second lieu à ses personnages qui sont véritablement attachants. Des frasques de l’incorrigible Thunder Ushiyama aux coups bas de Choko Ryugasaki, en passant par les déboires de Sakurada, cette saga sportive prévue en quinze tomes ne se limite pas à son héroïne ou au tennis.

Le tennis passe d’ailleurs une nouvelle fois au second plan lors de la première partie de ce douzième volume et l’incorrigible Urasawa continue de s’amuser avec ses personnages secondaires. Il y a tout d’abord le terrible chef yakuza Wanibuchi, qui a découvert les agissements de Sakurada visant à alléger la dette de Miyuki Umino. Le magaka installe ainsi un suspense prenant, pourvu de rebondissements surprenants qui influeront également sur l’avenir de Keichiro Ohtori. De la fameuse tentative d’assassinat à l’exil de Sakurada dans le nord, en passant par les désillusions de Keichiro et par la réapparition surprenante du grand frère de Miyuki, l’auteur n’y va pas de mains mortes.

En deuxième moitié d’album, Urasawa recentre son intrigue autour de la petite balle jaune et de son héroïne au courage et à la naïveté inégalables. Il y a donc à nouveau du sport au programme, avec une héroïne plus concentrée (et plus maladroite) que jamais, au moment où elle doit affronter la première joueuse mondiale.

Et comme à la fin de chaque tome écrit par Urasawa, je suis obligé de conclure par un : « Vivement la suite ! »

Naoki Urasawa – Happy Tome 11, Fight it out !!!

Posted in BANDES DESSINÉES, Manga / Manhwa, Naoki Urusawa, Panini, Séries, [DL 2012], [Terminées] with tags , , on 2 juin 2012 by Yvan

Une petite lecture « Roland Garros » !

Naoki Urasawa - Happy Tome 11, Fight it out !!!Quoi de mieux qu’un petit tome de Happy en suivant les matchs à Roland Garros ?

Le onzième tome de cette série sportive prévue en quinze tomes n’est plus rythmé par les différentes rencontres que doit disputer Miyuki Umino, mais s’intéresse principalement aux personnages secondaires de cette saga.

Si le lecteur doit donc également se passer des frasques de l’incorrigible Thunder Ushiyama, il retrouve néanmoins Kikuko Kaku. Cette dernière avait retrouvé une place intéressante au sein de l’intrigue et était d’ailleurs à l’origine du cliff-hanger du tome précédent. Après plusieurs mois d’absence, elle effectue son grand retour sur les courts et doit immédiatement faire face à un horrible coup bas de Choko Ryugasaki, qui aura non seulement des répercussions sur sa carrière, mais également sur le parcours de la pauvre Miyuki Umino, qui n’en est plus à un fardeau près.

Naoki Urasawa s’intéresse également aux hommes de cette saga. Si le soutient inconditionnel de Sakurada donne lieu à un cliff-hanger de format, les nouvelles orientations professionnelles de Keichiro Ohtori ne manqueront pas de faire froncer les sourcils de certains lecteurs. Si ces rebondissements ne manquent pas d’intérêt au niveau de l’intrigue, ils sont tout de même un peu maladroits et pas forcément crédibles. Mais là, n’est évidemment pas l’intérêt de cette série particulièrement divertissante…

Bon, je retourne voir Roland Garros en attendant la suite !

Naoki Urasawa – Billy Bat T1

Posted in BANDES DESSINÉES, Manga / Manhwa, Naoki Urusawa, Pika Editions, Séries, [DL 2012], [En cours] with tags on 30 mars 2012 by Yvan

Blanche ou noire, la chauve-souris ?

Naoki Urasawa - Billy Bat T1Revoilà l’incontournable Naoki Urasawa (Monster, 20th Century Boys, Happy !, Pluto), avec une série qui compte déjà huit tomes au Japon. Réalisé en compagnie de Takashi Nagasaki, son compère au scénario sur Pluto, ce polar aux accents fantastiques se retrouve édité chez Pika, le quatrième éditeur français à publier le célèbre mangaka. Eh oui, tout le monde se l’arrache !

Ce premier volet s’ouvre sur plusieurs pages en couleur, relatant les aventures de Billy Bat, une chauve-souris détective qui fait le bonheur des amateurs de comics. Après avoir fait la connaissance de Billy Bat, le lecteur emboîte le pas de son créateur : Kevin Yamagata, un auteur américain d’origine nippone. Au moment où ce dernier apprend que son héros serait inspiré d’un personnage japonais, il se rend à Tokyo pour enquêter. Une fois sur place, les événements étranges s’enchaînent… et tous semblent liés à cette fameuse chauve-souris !

Le récit débute aux Etats-Unis, en plein maccarthysme à la fin des années 40, avant de basculer vers le Japon d’après-guerre. Plongé dans un pays en reconstruction et sous tutelle américaine au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, le lecteur suit plusieurs pistes narratives. Ce qui débute comme une simple enquête policière évolue alors lentement vers une histoire plus complexe qui joue pleinement la carte du mystère. De la chasse aux communistes au premier homme sur la Lune, en passant par des sectes, des conspirations et des meurtres, Naoki Urasawa mène une nouvelle fois le lecteur par le bout du nez.

Visuellement, l’on reconnaît immédiatement la pate dynamique et les visages typiques de Naoki Urasawa. Un dessin et un découpage qui sont une nouvelle fois d’une précision diabolique et un tome qui a de nouveau l’art d’abandonner le lecteur sur un cliffhanger de format. Mais, pas de panique, car Pika a eu la bonne idée d’éditer le second volet simultanément.

Retrouvez ce manga dans mon Top de l’année !