Archive for the 12bis Category

Fabien Nury – L’Or et le Sang T3

Posted in 12bis, BANDES DESSINÉES, Fabien Nury, Franco-Belge, Glénat, Guerre, Séries, [Angoulême 2013], [DL 2012], [Grand public], [Terminées] with tags , , , on 20 décembre 2012 by Yvan

Deux aventuriers déjouant les plans colonialistes franco-espagnols

Fabien Nury - L'Or et le Sang T3« Les princes du Djebel » poursuit l’histoire d’amitié entre deux hommes que tout oppose, imaginée par Maurin Defrance. Après s’être liés d’amitié sous les salves ennemies de la guerre 14-18 et s’être libérés de leur ancienne vie, Léon Matilo, ancien truand corse, et Calixte de Prampéand, aristocrate issu d’une riche famille d’industriels, se laissent emporter par le souffle de liberté qui souffle sur le rif marocain et mettent les Espagnols en déroute.

S’appuyant sur un fond historique et sur le talent narratif de Fabien Nury (Atar Gull, Il Etait Une Fois en FranceLa mort de Staline), cette saga ouvre grand les portes du récit d’aventure. Le lecteur n’a pas le temps de s’ennuyer une seconde en suivant l’incroyable destinée de ces princes du Djebel. Reconvertis en trafiquants d’armes, puis en leaders de la révolution, balancés entre les conflits tribaux et manœuvrant habilement entre les plans colonialistes des Espagnols et des Français, les deux aventuriers tentent de trouver leur voie et leur bonheur au Maroc.

Et pour la première fois depuis le début de la série, leurs chemins vont se séparer et leur amitié sera même mise à rude épreuve. Alors que Calixte de Prampéand change de nom, se convertit à l’islam et embrasse pleinement la cause des rifains, son ami corse fait la fiesta à Tanger et profite pleinement de son nouveau statut. Alors que l’un recherche l’argent et les filles faciles, l’autre poursuit le combat et tente de séduire la belle Anissa. Deux trajectoires totalement différentes qui, au milieu de ce jeu de manipulations, risquent bien d’avoir un effet néfaste sur leur amitié.

Côté dessin, le travail à quatre mains de Fabien Bedouel et Merwan Chabane, agrémenté de la colorisation de Romain Trystram, demeure surprenant, mais s’avère toujours aussi efficace. Dans un style qui se détache de la majorité de la production actuelle, les auteurs livrent un graphisme dynamique et séduisant. Alliant scènes de combats et paysages chauds du Maghreb, les auteurs proposent une mise en images personnelle, originale et convaincante, sans parler du charisme des personnages et du pouvoir de séduction d’Anissa.

Une saga à ne pas rater, que vous retrouverez également dans mon Top de l’année et dans mon Top du Festival d’Angoulême.

Publicités

Jean-Yves Delitte – U-boot, Tome 2

Posted in 12bis, BANDES DESSINÉES, Diptyques, Franco-Belge, [DL 2011], [Grand public] with tags on 25 février 2012 by Yvan

Une intrigue qui prend finalement l’eau !

Jean-Yves Delitte - U-boot, Tome 2Si la première partie de diptyque parvenait à entretenir le suspense de ce récit qui mêle thriller maritime fantastique et récit d’anticipation, cette conclusion permet surtout de dévoiler les points faibles et la simplicité de l’intrigue.

En déroulant son intrigue sur trois époques et en trois lieux différents, Jean-Yves Delitte parvenait à entretenir le mystère, tout en insufflant un rythme de lecture soutenu à cette bande dessinée. Malheureusement, ce procédé de camouflage ne tient pas la route jusqu’au bout et, une fois que le lecteur dispose de suffisamment de pièces du puzzle narratif concocté par l’auteur, le soufflé retombe assez vite. Au final, l’intrigue se révèle donc peu originale et certaines ficelles un peu trop grosses.

C’est un peu dommage, surtout qu’au niveau du graphisme, le Peintre Officiel de la Marine Nationale Belge s’en donne à nouveau à cœur joie et propose des planches toujours aussi détaillées et réalistes. Les changements réguliers d’époque, permettent également à l’auteur de varier les décors, sans pour autant s’éloigner de cet univers maritime qu’il affectionne particulièrement. Que ce soit le long du fleuve Amazone, dans la « Cité des Doges » ou à bord de l’U-boot, l’auteur ne s’éloigne jamais trop de l’eau. Le principal regret se situe une nouvelle fois au niveau de personnages qui manquent de diversité dans la physionomie et qui semblent parfois recyclés de ses autres séries.

Régis Penet – Lorenzaccio

Posted in 12bis, BANDES DESSINÉES, BD du mercredi, DIVERS, Franco-Belge, One-shots, [Avancé], [DL 2011] with tags , on 26 octobre 2011 by Yvan

Un lyrisme à fleur de peau !

Régis Penet - LorenzaccioAlors que Florence vit sous la tyrannie du duc Alexandre, bâtard des Médicis, la famille des Strozzi rêve de rétablir la République, mais sans véritablement oser donner corps au vent de révolte qui souffle dans la ville. Dans l’ombre du despote, Lorenzo de Médicis se plie aux moindres exigences de son cousin sanguinaire et imprévisible. Mais dans cet univers de vengeance et de pouvoir, Lorenzaccio partage également ce rêve de liberté…

Si l’histoire est connue de (presque) tous, c’est avec brio que Régis Penet (« Marie des loups », « Les nuits écorchées ») s’attaque à l’œuvre éponyme d’Alfred de Musset. Tout en conservant l’esprit sombre et romantique de cette célèbre pièce de théâtre inspirée par George Sand, l’auteur lui donne un aspect plus moderne et plus accessible. Il y a tout d’abord l’action, qui se déroulait originellement au XVIe siècle, et qui semble maintenant se situer dans un décor plus contemporain, voire intemporel. Malgré un côté toujours très littéraire, les textes semblent également dépoussiérés et l’idée d’y entremêler le poème « La nuit de décembre » s’avère également lumineuse car les deux textes du célèbre poète dramaturge se font ainsi brillamment écho.

Au centre de ce one-shot qui mélange poésie, tragédie, théâtralité et héroïsme, le lecteur découvre un héros ambigu, dont l’apparence livide contraste fortement avec l’ambiance carnavalesque et colorée de Florence. Au fil des pages, l’auteur dévoile les maux de cette cité et fait lentement tomber tous les masques. Derrière cette réputation de libertin, dévoué aux caprices du roi, le lecteur découvre un personnage solitaire et torturé, qui doit faire face à ses démons intérieurs.

Dès la couverture, ce one-shot installe d’ailleurs un ton sombre et romantique, qui accompagnera les désillusions du héros tout au long du récit. Alliant puissance et délicatesse, le graphisme de Régis Penet accompagne avec brio la longue chute du personnage principal et redonne vie à ce grand classique de la littérature romantique avec maestria.

Quand le neuvième art parvient à sublimer le sixième, il y a de quoi se réjouir.

Ils en parlent également : BDGest

Retrouvez cet album dans mon Top de l’année !

bd du mercrediAllez découvrir les autres BDs du mercredi sur le blog de Mango !

Fabien Nury – L’Or & le Sang T2

Posted in 12bis, BANDES DESSINÉES, Fabien Nury, Franco-Belge, Glénat, Séries, [Angoulême 2011], [DL 2010], [Grand public], [Terminées] with tags , , on 23 octobre 2010 by Yvan

 Les futurs princes du Djebel !

Fabien Nury - L'Or & le Sang« Inch’ Allah » poursuit l’histoire d’amitié entre deux hommes que tout oppose, imaginée par Maurin Defrance. Après s’être liés d’amitié sous les salves ennemies de la guerre 14-18 et s’être libérés de leur ancienne vie, Léon Matilo, ancien truand corse, et Calixte de Prampéand, aristocrate issu d’une riche famille d’industriels, se laissent emporter par le souffle de liberté qui concluait le tome précédent et entament un périple qui s’annonce mouvementé.

S’appuyant sur un fond historique et sur le talent narratif de Fabien Nury (« Je suis légion », « Il Etait Une Fois en France« , « La mort de Staline »), cette saga ouvre grand les portes du récit d’aventure. Le lecteur n’a pas le temps de s’ennuyer une seconde en suivant l’incroyable destinée des futurs princes du Djebel. Reconvertis en trafiquants d’armes, balancés entre les conflits tribaux, manipulés par les Espagnols et par le gouvernement français, les deux aventuriers tentent de trouver leur voie et leur bonheur au Maroc. C’est têtes baissées que les deux foncent à l’encontre de leurs destins. Inch’ Allah !

Côté dessin, le travail à quatre mains de Fabien Bedouel et Merwan Chabane, agrémenté de la colorisation de Romain Trystram, demeure surprenant, mais s’avère toujours aussi efficace. Dans un style qui se détache de la majorité de la production actuelle, les auteurs livrent un graphisme dynamique et séduisant. Alliant scènes d’embuscade spectaculaires et paysages chauds du Maghreb, les auteurs proposent une mise en images personnelle, originale et convaincante.

Retrouvez cette BD dans MON TOP 2010 !

Fabien Nury – L’Or & le Sang T1

Posted in 12bis, BANDES DESSINÉES, Fabien Nury, Franco-Belge, Glénat, Séries, [Angoulême 2010], [DL 2009], [Grand public], [Terminées] with tags , on 30 décembre 2009 by Yvan

Fabien Nury – L’Or & le Sang T1C’est dans les tranchées de la première guerre mondiale et en compagnie d’un hérisson alcoolique que Léon Matilo, ancien truand corse, et Calixte de Prampéand, aristocrate issu d’une riche famille d’industriels, font connaissance. Coincés dans un trou d’obus au milieu des cadavres de leurs compagnons, secoués par les bombardements incessants, les deux s’accrochent à la vie et à la fabuleuse légende d’Arudji, un esclave devenu pirate, puis roi d’Alger. Persuadés qu’ils ne sortiront pas vivants de cet enfer, ils font un pacte : s’ils échappent à la mort, eux aussi partiront à la conquête de la Méditerranée …

C’est sur une idée de Maurin Defrance que naît cette histoire d’amitié entre deux hommes que tout oppose. S’appuyant sur le talent narratif de Fabien Nury (Je suis Légion, Il était une fois en France), le nouveau venu du neuvième art propose un récit en trois temps. La première partie, rythmée par les salves ennemies de la guerre 14-18, permet de sceller la camaraderie entre deux personnages issus de milieux totalement différents et qui, rapprochés par la Grande Guerre, vont à jamais lier leurs destinées. Vient ensuite un passage de transition où les deux amis se retrouvent prisonnier de leur ancienne vie, l’un au sein d’une pègre marseillaise qui voit sont retour d’un mauvais œil et l’autre, au milieu d’un environnement gangréné par l’argent et l’hypocrisie. L’album se conclut par un élan de liberté et la perspective d’un périple qui s’annonce mouvementé.

Côté dessin, le travail à quatre mains de Fabien Bedouel et Merwan Chabane, agrémenté de la colorisation de Romain Trystram, peut surprendre au premier abord. Dans un style qui se détache de la majorité de la production actuelle, les auteurs livrent cependant un graphisme dynamique et séduisant. Des combats de tranchées aux scènes d’abordage tout aussi spectaculaires, en passant par les paysages méditerranéens que partagent ce vieil homme narrateur et son neveu qui s’associe à notre impatience de découvrir la suite du récit, les auteurs proposent une mise en images personnelle, originale et convaincante.

Publiée par la maison d’édition 12 bis, cette histoire d’amitié établie sur fond historique séduira indéniablement les amateurs de récits d’aventure.

Retrouvez cet album parmi les titres sélectionnés au Festival d’Angoulême 2010 !